CŒUR D’ATHLÈTE

Contexte

Le cœur d’athlète est une affection cardiaque souvent observée chez les personnes actives. Il fait référence aux changements normaux que subit le cœur chez les personnes qui participent régulièrement à des exercices intenses et prolongés. Cette condition peut résulter d’exercices d’aérobic ou de musculation, généralement lorsque l’entraînement se prolonge au-delà d’une heure par jour.

Diverses adaptations physiologiques se produisent dans le cœur d’une personne atteinte de cette condition. Lorsqu’il fait de l’exercice, le cœur doit pomper plus rapidement le sang pour alimenter en oxygène et en nutriments les muscles qui travaillent. Lorsqu’un individu participe à des activités vigoureuses régulières, le cœur s’adapte pour améliorer sa fonction et son efficacité. Le ventricule gauche (la chambre inférieure gauche du cœur) augmente à la fois en épaisseur et en taille, la quantité de sang pompée par le cœur augmente, et la fréquence cardiaque au repos est abaissée.

Symptômes

Les changements observés avec le cœur d’athlète n’entraînent aucun symptôme chez l’individu. Cependant, il existe quelques signes qui peuvent être révélateurs de cette affection :

Un rythme cardiaque plus lent (bradycardie)
Un bruit de cœur supplémentaire (généralement entendu avec un stéthoscope)
Occasionnellement, un souffle cardiaque, qui est un son produit par votre cœur entendu avec un stéthoscope (souffle d’éjection systolique)
Les quelques signes ci-dessus ne peuvent être détectés que par un professionnel de la santé. Il s’agit de modifications normales du cœur dues à l’exercice et elles ne constituent pas un risque important pour la santé. Il est tout de même important d’éliminer tout autre diagnostic dangereux pouvant produire des signes similaires, comme la sténose aortique, l’hypertension, la cardiopathie ischémique et la cardiomyopathie obstructive hypertrophique.

Évaluation et traitement en médecine du sport

Si votre médecin observe l’un des signes ci-dessus, une évaluation et certains tests médicaux peuvent être effectués. Votre médecin peut effectuer les opérations suivantes :

Un examen physique et des antécédents médicaux personnels et familiaux approfondis
Une évaluation de l’exercice personnel et du niveau d’activité
Un électrocardiogramme (ECG/EKG) : De petits autocollants ronds, appelés sondes, seront fixés sur votre poitrine. Ces sondes sont reliées à l’appareil d’électrocardiogramme, qui surveillera l’activité électrique de votre cœur. Votre médecin vous fournira une interprétation des résultats, et l’examen dure environ cinq minutes.
Échocardiogramme (Echo) : Il s’agit d’un test qui utilise des ondes sonores, ou ultrasons, pour fournir une image visuelle de votre cœur. Un appareil portatif sera placé sur votre poitrine, fournissant une image en direct sur un écran. Cela permet au médecin d’examiner la taille, la forme et le flux sanguin de votre cœur.
Test d’effort : Ce test consiste à marcher ou à faire du jogging sur un tapis roulant tout en étant relié à une machine ECG. Cela permet à votre médecin de recueillir des informations sur la façon dont votre cœur fonctionne pendant une activité physique. Étant donné que votre cœur pompe plus vite et plus fort pendant l’exercice, certains problèmes peuvent être révélés uniquement à l’effort.
Traitement

Un traitement n’est pas nécessaire pour les personnes diagnostiquées avec un cœur d’athlète. Aucune preuve n’a été trouvée d’un quelconque danger à long terme lié aux changements que l’exercice régulier peut causer au cœur.

Retour au jeu

Une autorisation d’un médecin qualifié pour exclure tout autre problème cardiaque peut être nécessaire. Puisque la condition est une adaptation du muscle cardiaque à la demande accrue de l’exercice, une période de déconditionnement ramènera l’anatomie du cœur à sa taille et à sa fonction normales. La durée moyenne de ce processus est d’environ trois mois.

Prévention

Des études ont conclu qu’une moyenne d’une heure d’exercice par jour ou plus peut entraîner le développement du cœur d’athlète. Il n’y a généralement pas de symptômes, de sorte que l’affection n’est généralement découverte que de manière fortuite lors d’un examen physique sportif ou d’une visite chez le médecin.

Auteurs membres de l’AMSSM
Michael Israel, MD, CAQSM et Austin Cole

Références
« Athletic Heart Syndrome ». Manuel Merck professionnel. Déc. 2005. http://www.merckmanuals.com/professional/cardiovascular-disorders/sports-and-theheart/athlete-s-heart. Consulté le 7 janvier 2017.
Maron, BJ ; Pelliccia, A. « The heart of trained athletes : cardiac remodeling and the risks of sports, including sudden death ». Circulation. 10 Oct. 2006. 114 (15):1633-44.
Baggish, A ; Malissa, W. « Athlete’s Heart and Cardiovascular Care of the Athlete ».
American Heart Association. 13 juin, 2011. http://circ.ahajournals.org/content/123/23/2723. Consulté le 16 janvier 2017.